4 conseils pour passer de (très) bonnes vacances…

Publié le 28 juin 2018

Gaël Chatelain

Gaël Chatelain

4 conseils pour passer de (très) bonnes vacances…

Les vacances approchent… à grands pas pour certain(e) dont je fais partie. Et, de façon assez étrange, depuis quelques années, elles n’ont pas tout à fait la même saveur. Il y a quelques années, à l’époque où j’étais manager, quand je partais en vacances, je n’avais aucun lien avec mon travail. Pas par choix; juste parce que les smartphones n’existaient pas, que les ordinateurs portables pesaient encore 10 kilos et qu’internet était balbutiant. Le soir où je partais du bureau, j’étais un petit peu angoissé et me disais « Mon Dieu, ça va être la cata, mon équipe ne va pas s’en sortir sans moi ». Cette angoisse perdurait quelques jours puis, petit à petit disparaissait d’elle même. A quoi bon m’angoisser finalement, je n’avais pas d’autre choix que d’être loin. Mais le pire, c’est que quand je revenais, tout s’était bien passé… quelle gifle pour mon égo de manager : je n’étais pas indispensable ! Je pouvais disparaître pendant quelques semaines et le monde continuait de tourner.

Cela prête à rire aujourd’hui mais à l’époque, il m’a fallu quelques années pour réaliser que si mon absence n’impactait pas le bon fonctionnement de mes équipes, c’était tout simplement parce que j’avais réussi à donner suffisamment d’autonomie à celle-ci pour qu’elle puisse totalement se passer de moi pendant quelques jours. Finalement, paradoxalement, j’étais un bon manager puisque je n’étais pas indispensable.

Alors comment retrouver cette insouciance pendant les vacances ? Comment couper le lien qui nous force à penser à notre travail pendant une période censée nous ressourcer ? Voilà 4 conseils pour y arriver.

1- votre message d’absence mail

99% des messages d’absence ressemblent à cela : « bonjour, je suis en vacances du XX au XX et j’aurais un accès limité à mes mails. En cas d’urgence, vous pourrez contacter XX »

Soyons honnête : « accès limité » veut souvent dire que vous allez checker vos mails tous les jours. Et si ce n’est pas le cas, le jour d’avant votre retour au bureau, vous allez angoisser en pensant à la journée que vous allez passer à éplucher les centaines de mails obsolètes reçus pendant vos vacances.

Pourquoi n’essayeriez vous pas, en accord avec votre hiérarchie, le mail d’absence suivant : « bonjour, je suis en vacances du XX au XX et mes mails seront effacés durant cette période. En cas d’urgence, vous pourrez contacter XX et si votre email ne concerne que moi, merci de faire un envoi différé pour le jour de mon retour ». Résultat : aucun mail à checker pendant vos vacances et finie la corvée des mails au retour. Mais surtout, en termes de service pour vos contact, cela ne change absolument rien. Que faites vous, vous, quand vous recevez un mail d’absence pour vacances ? Vous n’attendez pas de réponse de la part du destinataire. Et s’il y a urgence, vous renvoyez le dit mail à la personne présente.

Il serait peut-être temps de mettre fin à l’hypocrisie actuelle concernant les mails. La déconnexion ne peut fonctionner à moitié !

2- Votre discours à vos collègues & boss

Ne dites jamais en interne « ne m’envoyez pas de mail, sauf en cas d’urgence » !! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en disant cela, vous vous astreignez à vérifier chaque jour votre boite email pour vérifier s’il y a une urgence et, forcément, vous lisez tous les mails. Si la notion d’urgence vous angoisse, demandez à être contacté(e) par SMS ou par téléphone. Vous verrez que, bizarrement, vous ne serez que très, très rarement dérangé(e) et que vous, de votre côté, vous aurez bonne conscience… et vous vous reposerez à 100% !

Se détendre pendant les vacances n’est pas un luxe, c’est une nécessité…. se détendre sans déconnecter, c’est une illusion !

3- Préparez votre départ

En votre absence, l’entreprise va continuer à fonctionner, et vos tâches devront être faites. Qui va faire quoi ? Cela semble stupide mais faîtes une liste des choses que personne d’autre que vous ne fait quand vous êtes présent(e). Pour certaines, personne ne pourra vous remplacer (le pouvoir de décision par exemple, si vous êtes manager), pour d’autres, cela sera possible, par un(e) collègue ou un membre de votre équipe…. encore faut il que ces personnes sachent ce que vous attendez d’elle. Une petite réunion pour caler cela est souvent très utile, et apaisante pour vous une fois que vous serez en vacances.

4- Prêchez la bonne parole

Vous souhaitez totalement déconnecter pendant vos vacances ? Commencez par être exemplaire lorsque vos collègues partent (lorsque vous le savez bien entendu). N’envoyez pas de mail mais, surtout, si vous êtes manager, précisez bien que vous demandez à votre équipe de respecter ce temps de coupure. Sans l’approbation de son N+1, il est très compliqué de ne pas se sentir coupable de ne pas jeter d temps en temps un coup d’oeil à ses mails.

Conclusion

Je sais bien que tout cela prendra du temps. Changer des habitudes ancrées de façon forte dans nos comportements ne se changent pas du jour au lendemain. Et pourtant, je suis convaincu que cela peut évoluer grâce à l’action de toutes et de tous. Qui pourrait prétendre qu’il est bon pour notre santé (mentale) de ne jamais déconnecter ? 10% de personnes ont ou vont faire un burn out. Se détendre pendant les vacances n’est pas un luxe, c’est une nécessité…. se détendre sans déconnecter, c’est une illusion !

Gaël Chatelain